La Moxibustion, ou l’utilisation du baton de moxa

Présentation succincte

Des traces de traitements par acupuncture et moxibustion remontent jusqu’à l’Age de pierre. La découverte du feu a créé les conditions de la technique des moxibustions. Les poinçons de pierre furent remplacés par des " aiguilles " d'os ou de bambous.

 

Le mot moxibustion viendrait du japonais « mogusa » qui signifie « herbe à brûler ».

Le principe de la thérapie par moxibustion consiste en l’utilisation de la chaleur concentrée sur le point d'acupuncture à traiter.

 

Aussi appelée « herbe des médecins » par les chinois. La poudre de moxas est confectionnée, à l’origine, par des feuilles sèches de moxas (Artémisia vulgaris) moulues en fine poudre qui produit une chaleur concentrée sur un point aussi fin qu’une aiguille d’acupuncture. La propriété de lever l’obstruction du méridiens, d’éliminer les facteurs de « froid humidité » en sont les principales utilisations.

Déroulement du traitement

Le patient est installé confortablement de manière à mettre les Tsubos (points d'accupuncture ou de shiatsu) en évidence. La position allongée ou assise stable est requise. De même, le praticien trouvera une posture stable avec suffisamment d’espace pour tenir le bâtonnet d’armoise (les moxas) avec précision. Dans mon utilisation, je propose les moxas pour aller plus loin dans le traitement des pathologies chroniques. Bien souvent liées aux " attaques " de froid et /ou humidité. (lombalgies, rhume...)

La technique consiste à placer le moxa allumé (rouge incandescent) à 2 ou 3 cm du point pendant le temps nécessaire ou selon le ressenti de la personne avec qui nous restons en permanente communication. Puis je contrôle avec mon doigt si l’état d’équilibre énergétique a été atteint. En général, l’effet de mieux être est immédiat, nous passons alors à un autre point. 

Tarif

Le bâtonnet de moxa est offert à la première séance, puis 2€ l'unité; il sera conservé par le receveur s'il n'est pas complètement utilisé lors du soin de shiatsu thérapeutique.