Zazen, ou la pratique du Zen

Histoire du Zen (Tirée du zen dojo de Bordeaux)

Le Zen, "Dhyâna" en sanscrit, remonte à l'expérience du Bouddha Sakyamuni, qui réalisa l'éveil en posture de Zazen au Ve siècle avant J-C. 

 

Cette expérience s'est transmise sans interruption, de maître à disciple, formant ainsi la lignée Zen.

ZAZEN, C'est la méditation assise dans la posture traditionnelle du lotus, pratiquée par l'être humain depuis la préhistoire.

 

Zazen n'est ni une théorie, ni une idée, ni une connaissance à saisir par le cerveau. C'est uniquement une pratique qui change radicalement notre propre esprit.

 

En 1967, Maître Taisen Deshimaru, disciple et successeur du grand maître Kodo Sawaki, apporte la pratique de ce Zazen (sôtô) en Europe, plantant ainsi la graine originelle dans une terre nouvelle. 

"Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde"  - Bouddha


Cursus personnel

Ma pratique de la méditation a commencé dans les années 85 par la méditation "transcendantale "(avec mantra) puis par celle du travail sur les chakras.

 

En 2003 Zazen est une pratique volontaire associée à celle du shiatsu. Puis, une véritable prise de conscience s'effectue en 2007, alors que je participe à un stage de Zenshiatsu (8 jours en Ardèche en octobre !). Dès le premier jour...à 6h du matin, il fait 0° dans le dojo, nous sommes en posture lorsque je suis conscient de l’instant où le mental s’était tût ce jour-là !!!!

 

Les cours et stages intensifs dispensés par le Maitre (sensei) avec ses assistants débutent systématiquement par "Zazen", puis vient la pratique du Do In, puis viennent les Makko ho (étirements sur les méridiens), s'en suit le sport et enfin...le petit déjeuner ; Nous sommes ici dans l’approche orientale ; Le corps et l'esprit s'entrainent de façon répétée, disciplinée chaque jour.  

 

 Zazen est avant tout une pratique qui ouvre la possibilité d’être présent par une concentration et une respiration au niveau du hara (zone sous le nombril). 

 

Laisser nos pensées, au fur et à mesure de la pratique, s’apaiser. Le silence se fait en soi et laisse place au véritable Moi pour « se fondre à tout l’univers ». 

 

Pratiquée quotidiennement, cette méditation est très efficace pour l'élargissement de la conscience et le développement de l'intuition. 

 

Comme il est dit à l’école IOKAI (IO = bouddha - KAI= médecine), le patricien se doit d’utiliser correctement son corps dans l’étude et la pratique des méridiens, et se centrer avec le Hara.

 

Je rajouterai aussi : Le corps est un outil dont on ne soupçonne pas les richesses ! C’est pour cela que le Zazen a un autre lien étroit avec le shiatsu...permettant la rencontre de cœur à cœur lors de la relation praticien/receveur.

 

Ainsi chaque matin je m'applique à " débuter la journée" par Zazen...et tenter d'unir le corps à l'esprit pour une pratique juste du shiatsu ensuite.

 

Je suis adhérent et pratiquant au Zen dojo de Bordeaux.

"Dans l'action, contente-toi d'agir. En pensant, contente-toi de penser, mais avant tout, cesse l'agitation de ton mental."  Yun-men