Patrick Pouillet, praticien Shiatsu

Cursus

En Martinique, an 2000, je reçois régulièrement les soins de shiatsu alors que je suis en reconstruction personnelle (suite à un divorce); 

 

Les bienfaits ressentis par cet Art me persuadent rapidement et je deviens alors assidu aux cours d’Energie Center, durant une année avant de revenir en métropole. 

 

Dès mon retour à Toulon c’est véritablement à ce moment que je décide d’apprendre cette pratique simple aux effets bénéfiques, tant pour le receveur que pour le donneur ! 

 

A l’école Européenne IOKAI établie par Maître Kazunori Sasaki, assistant du Maitre fondateur du Zenshiatsu, Shizuto MASUNAGA. L’enseignement primordial repose sur la posture, l’intention et le toucher justes du praticien. (ce shiatsu est fluide et subtil) 

 

Notre ressenti de l’énergie sous les doigts s’apprend patiemment. Les katas sont les premiers exercices qui nous permettent d’appréhender notre rencontre avec le « jusha » (nom signifiant receveur). Je me rends compte que cet art est très puissant et il ne faut disposer d’aucun outil supplémentaire pour s’exercer.

 

Au fil des années, les diplômes de 1er degré, 2ème degré, 3ème et 4ème degré sont acquis avec en parallèle une scolarité de deux ans pour mieux se repérer et comprendre où nous posons les doigts. C’est l’anatomie et la physiologie ! Les brevets de secourisme ajoutés à cela pour être conforme au code de déontologie. 

En complément, les stages longs se succèdent chaque année en Ardèche où pratique intensive du shiatsu, du Do In et du Zazen sont prodigués par le Maître et tous nos formateurs au sein d’un ZEN dojo. Mais un évènement familial grave m’oblige à changer de région... et revenir à Bordeaux. Je n’arrive plus à naviguer entre Marseille, Toulon et Paris. Je dois rechercher une autre école qui propose le Zenshiatsu et je suis accueilli chaleureusement à l’Espace Aquitain de Zenshiatsu de Bordeaux. Là j’y retrouve l’esprit du Maître Masunaga et une franche camaraderie attentive. L’école jouit d’un fort taux de réussite aux examens et les enseignants bienveillants sont exigeants. C’est alors le moment de préparer le mémoire tout en complétant ma formation des 4 années précédentes.

 

J’étoffe alors mes connaissances et surtout ma pratique sur les méridiens (« Kéraku » en japonais). L’Energétique chinoise devient comme une drogue et je constate l’ampleur du sujet devant ma petitesse en M.T.C (Médecine Traditionnelle Chinoise). 

 

l’Ecole Fuji Taïshan "surgit" à la même époque, enseignant le Shiatsu thérapeutique. Approfondissement et élargissement des techniques sont alors au programme bien dense. Ces deux années de plus m’ont permis d'approfondir la théorie de l’Acupuncture, la Moxibustion, les Ventouses chinoises, le Seitai, les Qi Gong des méridiens, la Diététique chinoise. 

 

L'efficacité devient une couleur supplémentaire à apprivoiser pour appréhender les "inconforts de vie" à traiter.

 

Aujourd'hui, même si j’ai satisfait à tous ces examens pour enfin devenir Praticien, la culture orientale et la somme des connaissances accumulées durant des millénaires ne peuvent que me rappeler combien mes expériences sont à multiplier... j’ai donc choisi de continuer chaque année, au travers de stages, d’étendre mes connaissances, ma curiosité et poursuivre une quête de "sagesse chinoise"... Autant que celle d’essayer d’entrevoir la complexité de l’être humain.



Me contacter

16A avenue des gemmeurs

33950 Lège Cap Ferret

Gironde

 

Tél : 06 25 70 14 57


Me trouver


Partager