· 

Cabinets ouverts

Bonjour,

 

Après un petit temps d'absence, je suis heureux de pouvoir vous accueillir au cabinets (lège/Ares).

 

A très vite...

 

Une retraite ZEN, une semaine en conscience, bien réelle...Le temps présent est créatif, pour soi pour tous.

Départ le 8 février, direction le monastère ZEN KANSHOJI pour la Semaine « de la gratitude ».

Le 15 février, date d’entrée dans le nirvana du Bouddha, une somptueuse cérémonie digne de l’esprit nippon fut célébrée puis ce fut mon retour.

Consistance : Pratique de Zazen de style SÔTÔ, Présence corps/esprit ici et maintenant du jour qui s’écoule... 

Journée type (avec quelques variantes) :

5h30 Réveil par « la cloche qui court partout », mise en place au zendô.

6h00 Zazen (ou assise silencieuse & immobile), Kinhin (debout), Zazen, Thé (silence), Zazen de nouveau.

8h00 Cérémonie avec les sutras et « noble silence ».

8h20 Petit déjeuner : Soupe Gen mai chaude et tsukemonos (énergie & gratitude)

9h00 Changement de tenue pour le Samu

9h15 Samu ou activité quotidienne pour la communauté (cuisine, ménage, extérieurs, potager, bois, etc.…)

10h15 Thé/café - Echanges libres discrets avec la communauté Zen.

10h45 Chosan ou Mondo avec l’abbé à la tête du monastère : Questions/Réponses sur le dharma, la pratique du zen, etc... Noble silence.

12h30 Déjeuner en silence - Sutras de gratitude

13h00 Samu cuisine (idéalement en silence)

14h30/16h00 Samu - activité collective (idéalement en silence)

16h30 Zazen, Kinhin, Zazen

17h40 Cérémonie et noble silence

18h00 Diner en silence

18h30 Samu cuisine

19h45 Zazen, Kinhin, zazen

21h00 Extinction des feux - repos

Cette retraite a été pour moi source d’apaisement mental, de ressourcement global.

Le rythme est peut-être éprouvant les 2 ou 3 premiers jours. Puis, les questionnements s’apaisent, le corps s’adapte grâce à l’alimentation végétarienne bio, le respect joyeux glisse partout au fil des rencontres.

L’assise silencieuse fut une vraie remise en question de ma pratique du Zazen ; Ne rien vouloir, juste être présent !

La gratitude, fil directeur de cette « pause », devint une énergie enjouée et libératrice...

Être satisfait, puis, simplement être ; voilà qui me procure plus...d’assise !                                                                            

                                                                                                                   

 

Je vous espère en Shiatsu, avec joie, A bientôt. Patrick.